Actualités

LÉONIE ET NOÉLIE NATHALIE PAPIN/ CIE L'ENVERS DU DÉCOR

Par admin clg-arimbaud-belfort, publié le mercredi 12 février 2020 10:22 - Mis à jour le mercredi 12 février 2020 10:33

Critique dramatique rédigée par les 4°C et 4°D suite à la représentation du spectacle Léonie et Noélie.

La nuit du changement

 

Gémellité, amour et séparation

Faut-il mourir à l'autre pour se trouver soi-même ?

 

Cette nuit-là, du haut des toits de la ville, Léonie et Noélie, jumelles monozygotes de 16 ans, contemplent l'incendie de leur foyer qu'elles ont provoqué. Les souvenirs traumatisants viennent hanter les deux sœurs. C'est aussi pour elles le moment de faire le point sur les défis qu'elles s'étaient lancés. Pour l'une, maîtriser les mots en apprenant le dictionnaire par cœur. Pour l'autre, maîtriser le vide, les hauteurs en devenant stégophile. Missions réussies ! Promesses tenues ! Mais l'heure tourne au cadran de l'horloge et un nouveau défi les attend. Comment accepter de vivre séparées l'une de l'autre ?

 

 

Performance nocturne

 

Deux personnages énigmatiques pelletant dans des tas de plumes accueillent le public également captivé par des images évoquant la création de la vie puis la naissance. Léonie et Noélie sont nées et apparaissent aussitôt, le chalumeau à la main, maquillage d'épouvante sur un visage grimaçant. Le feu est mis ! L'écran se relève et c'est la révélation : une imposante structure métallique haute de 6 mètres trône sur la scène, encore encadrée par des projections de buildings et ascenseurs. Un subtil clair-obscur plonge les actrices et les deux freerunners dans la nuit des dangers maîtrisés. Le ballet effréné des acrobates, Yoann Leroux et Simon Nogueira, s'accorde au débat de ces deux sœurs, qui, elles non plus, n'ont pas froid aux yeux. Le son, très travaillé, omniprésent, met les nerfs à vif. Les instants de répit seront rares, les souvenirs des humiliations subies happant les deux sœurs et s'imposant sur les hauts écrans, ajoutant à la tension de la performance comme du drame qui se joue entre elles. La clôture, dans une pluie de plumes, adoucit-elle celui-ci ?

 

En quête de savoir

 

La performance enchantera le public adolescent avide de sensations fortes. Si l'histoire des deux jumelles paraîtra limpide, son sens profond pourra se perdre dans la frénésie acrobatique, d'autant que l'ouverture et la clôture du spectacle pourront rester obscures, voire dérouter et inquiéter le jeune public. Les plumes sont-elles si douces lorsqu'elles sont pelletées par des fossoyeurs ? Lorsqu'elles sont noires sur l'aile d'un ange ?